Patrizia Cattaneo


Aller au contenu

Menu principal:


Les indulgences

Devotions

LE TRESOR
DES INDULGENCES

"Les indulgences nous exemptent du purgatoire si nous les gagnons dans leur entier".
Le Saint Curé d'Ars


«Les mérites infinis de Jésus, divin Rédempteur du genre humain, et ceux qui en dérivent avec surabondance chez la bienheureuse Vierge Marie et tous les Saintssont confiés à l’Église du Christ comme un trésor inépuisable : pour qu’en vertu du pouvoir de lier et de délier attribué par le Fondateur de l’Église à Pierre et aux autres Apôtres, et par eux à leurs successeurs les Souverains Pontifes et les Évêques, ils soient appliqués en rémission des péchés et des conséquences des péchés. Cela se réalise avant tout, et de façon indispensable, quand il s’agit de péchés mortels, à travers le Sacrement de la Réconciliation.
Cependant, malgré la rémission aussi bien de la faute mortelle et donc nécessairement aussi de la peine éternelle méritée par cette faute, que de la faute légère ou péché véniel, le pécheur, bien que pardonné, peut avoir encore besoin de purification : il peut encore être tenu de purger une peine temporelle, soit dans la vie terrestre soit dans l’autre vie, par l’état de purgatoire. L’indulgence, qui découle de l’admirable trésor de l’Église mentionné plus haut, remplace, en l’éliminant, cette peine temporelle. Par conséquent, la doctrine de foi sur les indulgences et leur louable pratique confirment les mystères si consolants du Corps mystique du Christ et de la communion des Saints et elles appliquent ces mystères avec une spéciale efficacité pour obtenir la sainteté» (Enchiridion des indulgences, Ed. Vatican) ».

«
Quand nous recevons l'absolution, dans le saint tribunal de la pénitence - écrit le Saint Curé d’Ars - nous avons bien, il est vrai, le pardon de nos péchés; mais comme les pénitences qui nous sont imposées ne sont presque rien pour satisfaire à la justice de Dieu, nous trouvons dans le trésor des indulgences de quoi y suppléer. Il est vrai que si, en nous confessant, nous avions le bonheur d'avoir une contrition parfaite, cela suffirait; mais comme cela arrive rarement, nous avons donc grandement besoin d'avoir recours à la grâce des indulgences pour satisfaire à la justice de Dieu pour nos péchés, quoique confessés et pardonnés dans le saint tribunal de la pénitence… Que faut-il faire pour mériter une grâce si précieuse ? Voici : il faut ordinairement se confesser et communier et prier selon l'intention du Saint Père… Comme nous savons que l'absolution nous exempte de l'enfer, de même les indulgences nous exemptent du purgatoire si nous les gagnons dans leur entièreté».

L’indulgence est donc le moyen le plus facile d'éviter ou de réduire les peines du purgatoire. On l’appelle partielle ou plénière, selon qu’elle libère partiellement ou totalement de la peine temporelle due pour le péché. L'indulgence «partielle» se gagne à chaque fois que l'on accomplit l'œuvre prescrite et aussi plusieurs fois par jour, tandis que l’indulgence «plénière» se gagne une seule fois par jour et ne peut être appliquée qu’à soi-même ou à l’âme d’un défunt qui souffre au purgatoire, mais pas à une autre personne vivante.

Gagner une indulgence plénière chaque jour

L'Enchiridion des indulgences relate aussi des œuvres dont l’accomplissement permet au fidèle de gagner l’indulgence plénière chaque jour de l’année, c’est-à-dire :

  • l’adoration du Saint-Sacrement pendant une demi-heure au moins;
  • le pieux exercice du Chemin de la Croix;
  • la récitation du Chapelet de la Vierge Marie ou de l’hymne Acathiste dans une église ou un oratoire, ou en famille, dans une communauté religieuse, dans une association de fidèles, et de manière générale quand plusieurs personnes se rassemblent dans un but honnête;
  • la pieuse lecture ou l’écoute de la Sainte Écriture pendant une demi-heure au moins.


Profitons donc de cette source inépuisable de grâces qui coule du Sacré Cœur de Jésus !


LES CONDITIONS
POUR GAGNER L'INDULGENCE


Pour qu'un fidèle gagne des indulgences, il doit être baptisé, non excommunié et en état de grâce, avoir l'intention de les gagner et accomplir les œuvres prescrites. Les conditions générales pour gagner une indulgence plénière sont les suivantes :


  • Etre en état de grâce
  • Avoir le désir de gagner l'indulgence
  • Refuser tout attachement au péché (même véniel)
  • Accomplir l'œuvre prescrite dans le temps prescrit (si une œuvre est attachée à un jour particulier)
  • Confession sacramentelle récente
  • Communier le jour même préférablement
  • Prier aux intentions du Pape (même de façon générale, normalement on récite un un Gloire au Père, un Notre Père, un Ave et Je crois en Dieu).
  • Accomplir l'action à laquelle est attachée l'indulgence dans le temps prescrit (si l'indulgence est attachée à un jour ou une période particuliers).


Si ces actions ne sont que partiellement remplies ou que le fidèle n'a pas les dispositions du cœur requises, l'indulgence n'est que partielle.
L'indulgence ne peut être appliquée qu'à soi-même ou aux «âmes du purgatoire» (par mode de suffrage) et non à d'autres personnes vivantes.

L'ensemble des indulgences sont présentées dans l'Enchiridion des indulgences (le manuel des indulgences publié par la Pénitencerie apostolique).

LE MANUEL DES INDULGENCES

Téléchargez le texte de la dernière édition de l'
Enchiridion des indulgences, le manuel des indulgences publié par la Pénitencerie apostolique.





Présentation | Pèlerinages | Père Bianco | Frère Cosimo | Père Matteo | P. Cipriano | N.D. Avocate | Saint Joseph Moscati | Padre Pio | Père Tardif | Diable-enfer | Récits des exorcistes | Eglise | Santé naturelle | Articles | Devotions | Livres-dvd | Liens | Vie sociale | Ecrivez au Père Bianco | Demande d'information | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu