Patrizia Cattaneo


Aller au contenu

Menu principal:


Mon experience d'exorciste

P. Cipriano

Mon expérience d’exorciste
Entretien avec le Père Cipriano de Meo

www.parvis.ch



Père Cipriano, vous venez de publier «Mon expérience d’exorciste» aux Editions du Parvis. Vous avez choisi de reprendre l’enregistrement des dialogues les plus importants que vous avez eu avec le démon au cours de votre ministère d’exorciste, pourquoi?
J’ai publié mon expérience d’exorciste pour dévoiler aux personnes les pièges du démon et la puissance de Dieu, de la Vierge Marie et des saints dans la lutte contre l’adversaire. Ce livre témoigne aussi de la puissance d’exorciste du Serviteur de Dieu, le père Matteo d’Agnone capucin, (1563-1616), dont je suis vice-postulateur de la cause de canonisation. Son intervention pendant les exorcismes est formidable, ainsi que celle de Padre Pio, dont je ressens encore la puissance de la bénédiction qu’il m’a donnée quand j’étais jeune prêtre.

Quelle est la leçon que Padre Pio vous a apprise?
Au début de mon ministère je me suis fait piéger par le démon pendant trois ans. C’est Padre Pio qui m’a sorti de ses pièges et qui m’a appris que le démon est très astucieux et qu’il essaie de tromper et de fatiguer l’exorciste pour le faire renoncer au combat.

Avez-vous eu des problèmes pour enregistrer les exorcismes?
Ce n’a pas été évident. Parfois la cassette ne restait pas gravée et plusieurs fois les appareils se sont mystérieusement cassés et j’ai dû les remplacer maintes fois.

Dans ce livre, vous relatez des cas de possession et d’envoûtement…
Oui, je relate des cas importants de possession diabolique que j’ai traité pendant des années, engendrés normalement par des envoutements.

Le livre montre aussi des photos d’objets expulsés par les personnes possédées. De quoi s’agit-il?
Normalement, au moment de la délivrance, la personne possédée du démon expulse par la bouche ou par les voies naturelles les objet les plus inouïs, comme des peaux de lézard ou de crapaud, des bagues, des épingles, des pierres, des cheveux etc. La personne, bien entendu, n’a jamais ingéré ces objets, que les exorcistes appellent le «corps de l’envoûtement». On pense qu’il s’agit des choses dont le marabout s’est servi pour faire l’envoûtement. Je les garde comme témoignage pour les personnes qui ne croient pas que ce problème existe.

Connaissez-vous la situation des exorcistes dans les pays francophones?
En qualité de Président de l’Association Internationale des Exorcistes que j’ai assumé en 2010 jusqu’à juillet 2011, j’ai pu constater qu’il n’existe presque pas d’exorcistes dans certaines pays du monde, spécialement dans les pays francophones.

Pourquoi?
C’est essentiellement une faute des Evêques qui ne nomment pas assez d’exorcistes, soit parce qu’ils ne croient pas trop à l’action extraordinaire du démon, soit parce qu’ils ne trouvent pas des prêtres disponibles pour s’occuper de ce ministère assez dur. J’entends souvent des personnes francophones qui se plaignent de l’absence d’exorcistes dans leurs diocèses ou dans leur pays. Quand il y en a, ils sont dépassés par le travail et parfois n’ont pas une formation suffisante ou ils considèrent tous les cas comme des problèmes psychologiques. Un mauvais exorciste fait plus de dégâts que tous les démons ensemble.

Pouvez-vous nous dire ce que le démon déteste le plus?
Il déteste la prière, l’amour et tout ce qui est sacré.

Contre qui concentre-t-il son action ordinaire et extraordinaire?
Il combat tout le monde, mais il s’acharne particulièrement contre la famille. Les jeunes et les prêtres sont ses proies préférées.

Le 5 janvier 2015 vous avez eu 91 ans. Continuez-vous à exorciser?
Oui, bien sûr! J’exorcise depuis 1952, pour cela je suis considéré comme le doyen des exorcistes du monde. Plus j’exorcise, plus j’ai envie d’exorciser. C’est Dieu qui me donne la force.

Ce livre est un véritable trésor de science et d’expérience. Quels sont les sujets de vos catéchèses qui complètent les dialogues avec le démon?
J’illustre la doctrine de l’Eglise sur le démon et je décris ses astuces et ses pouvoirs contre l’homme, le danger des sorciers et de l’occultisme et comment se défendre de son action ordinaire et extraordinaire.

A quel public destinez-vous ce livre?
Il s’adresse à tout le monde, aux prêtres ainsi qu’aux laïcs, car le démon est un danger réel et il faut connaître ses pièges pour se protéger et le combattre efficacement.

Quel conseil souhaiteriez-vous donner aux lecteurs?
Le démon ne peut pas faire ce qu’il veut, car il ne peut pas dépasser les limites que Dieu lui impose. On vainc le démon par la prière et la vie en état de grâce. Priez et utilisez avec foi les sacrements et le démon ne pourra pas vous nuire.



Présentation | Pèlerinages | Père Bianco | Frère Cosimo | Père Matteo | P. Cipriano | N.D. Avocate | Saint Joseph Moscati | Padre Pio | Père Tardif | Diable-enfer | Récits des exorcistes | Eglise | Santé naturelle | Articles | Devotions | Livres-dvd | Liens | Vie sociale | Ecrivez au Père Bianco | Demande d'information | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu