Patrizia Cattaneo


Aller au contenu

Menu principal:


Si le pretre a peur du démon

P. Cipriano

SI LE PRETRE A PEUR DU DEMON...
par le Père Cipriano de Meo




Les prêtres, en tant que ministres du Seigneur, sont dotés de grands pouvoirs contre le diable, ils sont l’instrument idéal de Dieu pour vaincre l’éternel ennemi. Malheureusement, beaucoup de prêtres n’accomplissent pas leur mission comme ils le devraient et deviennent sans le savoir les instruments du diable. Beaucoup de prêtres ont vraiment peur du diable - preuve qu’ils ne connaissent pas ou ne veulent pas connaître les moyens que Jésus leur a donnés.
Je préfèrerais ne pas parler de ceux qui ne croient même pas à l’existence du diable, donnant du Mal une définition philosophique. Ces derniers montrent par là qu’ils n’ont pas de bases théologiques solides, car la théologie dogmatique indique l’existence d’un Dieu Créateur, des anges, des démons et cite le point de vue de l’Église les concernant; la théologie spirituelle parle de l’activité ordinaire et extraordinaire du démon et parle même de la possession diabolique; la théologie morale instruit sur les péchés contre le premier commandement et de façon exhaustive sur la superstition, sur la magie et sur la nécromancie.
L’aspect le plus douloureux est que beaucoup de prêtres ne se rendent pas compte qu’ils ont de tels pouvoirs et eux croient ne pas les avoir. Au cours du baptême et à chaque confession nous expulsons Satan et ses serviteurs en conquérant de grands pécheurs pour le Christ.
Des milliers de personnes retournent vers Dieu après seulement quelques minutes de confession. Par l’ordination sacerdotale nous sommes oints, en tant que personnes, pour ne pas être atteints par le Malin durant notre vie en ce monde de tentations et de méchancetés.
Jésus a vaincu le monde et continue à le vaincre à travers les êtres humains.
La peur du diable est une forme de superstition. Les ennemis du Christ ont été et sont une réalité et le religieux doit assumer l’obligation de combattre le mal.
Jésus est venu pour combattre Satan et nous reconquérir; il attend de nous que nous vainquions pour la part qui nous concerne. Affrontons courageusement l’ennemi infernal; il rit de notre peur et de notre manque de confiance en la rédemption;
si celui qui a peur est un ministre de Dieu, la défaite est encore plus grave.
Cet avant-propos explique amplement la raison pour laquelle un prêtre qui tombe dans les griffes du diable est une cause de victoire pour l’ennemi. Les prêtres qui, apparemment, exercent leur ministère de manière impeccable, mais qui se souillent par des péchés abominables, sont encore plus dangereux. Même si, comme l’enseigne saint Augustin, “Jésus ne se souille pas s’il est entre des mains sales et indignes”, le mauvais exemple sème toujours le désarroi parmi les fidèles qui avaient placé leur totale confiance en ces ministres de Dieu.
Plus que le simple prêtre, le démon "apprécie" l’exorciste qui s’éloigne de Dieu, car celui-ci est l’ennemi juré du diable. Une nature humaine soumet une nature spirituelle au nom de Dieu : c’est une chose insupportable pour le diable dont l’orgueil est vaincu par un ministre de Dieu, de la façon la plus humiliante qui soit.
”Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom ils chasseront les démons.” (Mc 16,17) C’est un pouvoir basé sur la prière et sur la foi, mais pour pratiquer des exorcismes, l’Église a prévu un sacramental administré exclusivement par les évêques ou par des prêtres mandatés par eux.


Présentation | Pèlerinages | Père Bianco | Frère Cosimo | Père Matteo | P. Cipriano | N.D. Avocate | Saint Joseph Moscati | Padre Pio | Père Tardif | Diable-enfer | Récits des exorcistes | Eglise | Santé naturelle | Articles | Devotions | Livres-dvd | Liens | Vie sociale | Ecrivez au Père Bianco | Demande d'information | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu