Patrizia Cattaneo


Aller au contenu

Menu principal:


Une guérison instantanée

Frère Cosimo

UNE GUERISON INSTANTANEE
A LA MADONNA DELLO SCOGLIO
Marlène Reichmuth, 11 mai 2003

Frère Cosimo

Chiara Ungano était atteinte depuis des années d’une forme d’arthrite rhumatoïde qui avait dégénéré en ostéite du bassin (l’ostéite est une inflammation osseuse infectieuse). Cette maladie lui causait de grandes douleurs au point qu’elle pouvait difficilement se mouvoir et devait porter un corset. Elle prenait de la cortisone chaque soir et appliquait des compresses, mais son état ne s’améliorait pas ainsi que l’attestent plusieurs certificats médicaux.

Ayant entendu parler de Fratel Cosimo, le 11 février 1995, elle se rend au grand rassemblement de prière pour les malades et se mêle à la foule rassemblée sur la place, au pied de la Madone du Scoglio. Comme Rita Bonina, qui était là pour son fils atteint d’une grave forme de scoliose, (article publié dans Chrétiens Magazine No 166), elle est frappée de voir tous ces gens malades autour d’elle. Certains ne souffrent-ils pas plus qu’elle-même. C’est peut-être pour cela qu’elle ne songe pas à demander sa propre guérison. Après la messe, Fratel Cosimo a prié la prière d’intercession pour les malades et a annoncé qu’une personne dans la foule allait sentir un
élancement. C’est exactement ce qu’elle a ressenti: un fort élancement à la hanche droite, là où elle souffrait le plus. C’était comme si elle avait été subitement «transformée», tente-t-elle de nous expliquer.

Le soir du 11 février 1995, lorsqu’elle est allée au lit, elle a constaté, à sa grande surprise, qu’elle pouvait se coucher également sur le côté droit, ce qui auparavant lui était impossible, la position exacerbant les douleurs. Le lendemain matin, les larges hématomes noirâtres à la hanche, dus aux piqûres continuelles, avaient disparus. Depuis, elle n’a plus jamais eu mal et n’est pas retournée chez le médecin. Pourquoi le consulterait-elle, puisqu’elle n’a plus besoin d’aucun traitement !

Cette guérison n’est donc pas attestée par un certificat médical, mais il faut avoir vu Chiara Vescio Ungaro travailler au «bar» des pèlerins ce 11 mai 2003 pour se rendre compte qu’elle n’a manifestement aucune peine à rester debout des heures durant, sans prendre aucun repos. Depuis la veille et durant toute la nuit, elle n’a pas arrêté, en ce début d’après-midi 11 mai, elle est toujours là!| Elle montre ses jambes qui ne sont pas enflées malgré son incessante activité et nous demande comment cela serait possible si elle souffrait encore d’arthrite rhumatoïde et d’ostéite!
Elle témoigne aussi de sa conversion. Jusqu'au 11 février 1995, elle ne priait pas et se contentait d’aller à la messe deux fois l’an, à Noël et à Pâques. Mais depuis sa guérison, tout a changé, elle s’est mise à réciter le rosaire et se rend tous les dimanches à la messe qui est devenue vivante, sacrée. Elle se sent joyeuse, une joie spirituelle vécue jour après jour avec le Seigneur.

Photo: Patrizia Cattaneo


Téléchargez le pdf

Présentation | Pèlerinages | Père Bianco | Frère Cosimo | Père Matteo | P. Cipriano | N.D. Avocate | Saint Joseph Moscati | Padre Pio | Père Tardif | Diable-enfer | Récits des exorcistes | Eglise | Santé naturelle | Articles | Devotions | Livres-dvd | Liens | Vie sociale | Ecrivez au Père Bianco | Demande d'information | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu